Tout savoir sur le transfert humide en six questions clés

26 juin 2023

TRANSTIP 802

Partagez cet article

Le marquage par transfert répond aux critères de norme, de résistance ou de lisibilité des informations d’un produit. Vous entendez souvent parler de transfert à sec ou transfert humide ? Mais connaissez-vous bien ce dernier ? Toutes les réponses en six questions clés.  

Comment définir la technique du transfert ?

Il permet le marquage de toutes sortes d’appareils ou de pièces de manière simple, efficace et durable. Il répond aux critères de norme, de résistance et de lisibilité exigés par les cahiers des charges industriels ainsi que la législation européenne, comme par exemple la norme jouet. De manière générale, il est rapide, flexible et résistant. D’une grande finesse de réalisation, il répond à de nombreuses contraintes (tenue UV, agents chimiques, etc.). 

Sa qualité est perceptible dans l’éclat durable du graphisme et des couleurs, grâce à l’innovation constante du procédé. En effet, depuis près de 15 ans, cette technique a pris de plus en plus de place face à l’impression directe. 

 

Transfert humide et transfert à sec : quelle est la différence technique ? 

Le transfert à sec est imprimé sur un plastique transparent que l’on nomme « porteur ». Il peut s’appliquer sur tous supports avec une grande résistance aux huiles, solvants, et carburants (pompe à chaleur, convecteur, adoucisseur d’eau, machine-outil, matériel de cuisine collective, scellement de moteur, etc.). 

Le transfert humide est une application en tout point identique à celui-ci, mais avec un retrait du porteur à l’eau. Il est imprimé sur un porteur amidonné blanc. 

 

Quelles sont les contraintes liées à chacun de ces marquages ? 

Chaque type de marquage par transfert à des spécificités qu’il faut connaître, pour déterminer la technique à adopter en fonction du produit.  La famille du transfert à sec est très large, une famille de plus de 40 produits chez TIP, et a pour seule contrainte le choix du transfert en fonction du substrat. Ce qui signifie que la qualification et l’homologation du produit sont une étape obligatoire.

Quant au marquage par transfert humide, il présente cette finition de l’application avec une éponge humide. Il y a donc la contrainte du substrat, car le transfert humide est surtout recommandé pour les substrats à surface lisse . Là aussi, la qualification du produit est obligatoire.

 

Quels sont les usages industriels du transfert humide ? 

Le transfert humide est utilisable sur toutes sortes d’appareils ou de pièces de manière autonome, flexible, rapide, simple, efficace et durable. Il assure la traçabilité des pièces et des machines ou pour le marquage des conditions d’utilisation ou assurer l’image de votre marque (logo, etc.). On le retrouve surtout sur des supports comme les extincteurs, le chauffage, la ventilation, la climatisation, les vélos, etc.

 

Quels sont les avantages du transfert humide ? 

Ils sont de plusieurs ordres. Tout d’abord, le papier blanc permet une impression au dos et d’apposer des repères de pose très nets et précis. Ce qui peut être important dans certains cas. 

D’autre part, il offre une très grande résistance dans le temps (à l’abrasion, aux produits chimiques, aux huiles et solvants, aux carburants, à la friction, etc.). C’est un produit destiné à être hautement durable. 

Néanmoins, il faut noter que son impression sur support amidonné ne permet pas une utilisation très large de couleurs. Au-delà de trois-quatres coloris, le travail est plus délicat et les repérages entre couleurs difficiles à obtenir. Enfin, il faut « balayer » une idée reçue : le passage supplémentaire de l’opérateur (avec l’eau) ne doit pas être considéré comme une contrainte. Celui-ci est rapide, de l’ordre de quelques secondes, et offre un rendu parfait. 

 

Quelles sont les préconisations TIP pour un transfert humide ?

Le choix du transfert humide dépendra naturellement du cahier des charges et des obligations de résistance. Il est préconisé lorsqu’il y a des montées en température pouvant atteindre les 140°, sur des cycles courts, ou lorsqu’il y a besoin d’un revernissage à froid. Il est également conseillé pour être apposé sur des courbes, étant très facilement positionnable sur ce type de support. Enfin, s’il y a nécessité d’un gabarit de pose, c’est lui qu’il faut choisir car son support amidonné étant un peu plus épais et rigide, il peut aussi être découpé en forme . 

Il est donc important de noter que le choix entre le transfert humide et le transfert à sec dépendra des spécificités du projet, des caractéristiques du support et des résultats souhaités. Chaque méthode présente ses propres avantages et il est recommandé de choisir celle qui convient le mieux à chaque situation. C’est pourquoi, chez TIP, nous effectuons, pour chaque demande qui le nécessite, une étude personnalisée et gratuite appelée G.E.S.T(Gestion des Études Sérigraphie TIP), comportant de nombreux paramètres pour pouvoir effectuer une comparaison « offre et produit » en pleine connaissance de cause et vous faire la préconisation la plus adaptée.

 

Vous l’avez donc compris : quel que soit votre besoin en marquage industriel par transfert, TIP est là pour vous accompagner dans vos projets et répondre à toutes vos questions. Nous maîtrisons parfaitement le transfert humide, ayant pour cette technique une expérience de plus de 20 années. Nous sommes aujourd’hui les seuls en France à la proposer et notre historique dans ce domaine est un vrai gage de sécurité.

 

N’hésitez pas à nous contacter. Nous étudierons ensemble votre projet pour vous orienter vers la technique la mieux adaptée selon votre cahier des charges.

Article rédigé par Martine B